Un peu d'histoire

Le 2 janvier 2006, la Mongolie a célébré officiellement les 800 ans du pays. Cette date correspond à la fondation de l'empire mongol avec Gengis Khan comme chef suprême.

Il y a très peu d'informations vérifiables sur les premières années de la vie du héros des mongols.

Né aux environs de 1155 dans une tribu nomade , près de la province  de Hentiy ( non loin d'l Oulan Bator) Temüdjin est le fils aîné du chef de clan. La quarantaine de clans existant alors est déchirée par des guérillas, divisée face aux clans rivaux. A la mort de son père, trop jeune pour devenir chef, lui et sa famille sont exclus. S'en suivent alors des années de misère totale mais son fort caractère lui permettra de reconstituer son patrimoine. Grace à son mariage (1180 ) il retrouve son statut. Les historiens le décrivent comme grand, sec, musclé, un guerrier farouche et un très habile politicien. Sa renommé grandit et de nombreux jeunes aventuriers le rejoindront.

De guerres en alliances diverses , il réussit à se faire nommer Khan et c'est en 1206 qu'il sera proclamé empereur sous le nom de Tchingis Qaghan ( = le souverain des océans  ou encore le souverain universel ) . En 1220 il installe sa capitale à Karakorum ( elle n' y restera que 40 ans ).

Très fin tacticien, il fit de nombreuses conquêtes et bâtit  ( avec ses fils )  le plus vaste empire de tous les temps , incluant la Chine , la Russie , la Perse , le Moyen orient et l'Europe de l'est.

Il va créer un état organisé avec des institutions administratives , des lois .

Il mourra en 1227 des suites d'une chute de cheval lors d'une partie de chasse. Suivant ses dernières volontés,  son corps sera ramené en Mongolie et sa dernière demeure reste secrète .

Mis à l'écart pendant la République Populaire de Mongolie , Gengis Khan redeviendra, après la révolution démocratique de 1990, le père des Mongols. Son nom est partout ( aéroport , billets de banque , alcool.....) Sa statue équestre gigantesque ( 40m de haut ) est à la mesure de ce qu'il représente pour les Mongols.

Après sa mort, ses fils achèvent son oeuvre. Lorsque qu'en 1259, Kubilaï, son petit fils,accède  au trône,sa puissance est immense. Il transfère la capitale de l'empire à Pékin. et fonde la dynastie des Yuan. Il termine la conquête de la Mandchourie  en 1279 . Les descendants de Gengis Khan continuent les conquêtes jusqu'en 1288 et se retrouvent alors à la tête d'un empire mongol qui s'étend du fleuve jaune au Danube, de la Sibérie au golfe persique.

En 1368, les mongols sont chassés de Pékin. C'est la fin de la dynastie des yuan . La dynastie Ming ,qui prend le pouvoir , détruit Karakorum .

Au 17me siècle , la Mongolie est partagée en deux: la Mongolie occidentale et la mongolie orientale ( qui formera la Mongolie intérieure), les Oirat et les Khalkha.

Pour se défendre d'une attaque des Oirat, les Khalkha font appel aux Mandchou qui vont en profiter pour occuper le pays de 1627 à 1636 . Pendant trois siècles la Mongolie sera gouvernée par des chefs religieux. Si les deux premiers sont mongols, tous les autres seront tibétains. Zanabar fut le premier chef religieux de la Mongolie ( Ondor gegeen ).  Fin politicien, architecte, peintre, sculteur, créateur de l'alphabet traditionnel, grand scientifique, il signe le renouveau de l'art mongol, mis entre parenthèse par de années de bataille ( Ses oeuvres sont exposées dans le musée des beaux arts d'Oulan Bator)  . Le dernier d'entre eux, Djezundamba, exhorta le peuple mongol a se révolter contre les Mandchou. Il deviendra, en 1911, le premier chef d'état de la Mongolie Indépendante. La République de Chine, qui vient de remplacer l'état de Mandchourie, refuse de reconnaitre ce nouveau statut et  envoie ses troupes pour rétablir l'ordre. Ce n'est qu'en 1924, aidée par des conseillers soviétiques que la Mongolie retrouvera définitivement son indépendance. Elle choisit une direction communiste et devient la République populaire de Mongolie.

Cette période apporta de nombreuses transformations dans la société ( médicales, technologique, éducatives..) mais les années 1930 furent terribles avec les purges politiques responsables de la mort de milliers d'innocents accusés à tord.

La chine ne reconnaitra officiellement l'indépendance le la Mongolie qu'en 1945 qui rejoindra les nations unies en 1961.

Le pays restera un état communiste, aligné avec l'URSS jusqu'en 1980. L'opposition démocratique exige des réformes, manifeste  et en 1992 la Mongolie adopte une nouvelle constitution garantissant la démocratie, laissant libre cours à l'économie de marché.